Silicones et cheveux afro


Lorsque l'on revient au naturel, on vous parle souvent des silicones et on vous dit de les éviter comme la peste si vous voulez avoir une chance de garder vos cheveux sur votre tête.  Mais personne, ne vous explique pourquoi et comment les éviter. Aujourd'hui, je vais tout simplement partager avec vous les informations que j'ai pu dénicher çà et là sur le net sur ces "vilains" silicones.

L'une des premières choses que j'ai apprises, c'est qu'utiliser des silicones peut faire partie d'une bonne routine capillaire. Oui vous avez bien lu ! "Silicone" et "bonne routine" dans la même phrase. L'astuce est d'être sûr de comprendre le fonctionnement des silicones et de garder à l'esprit que si certains ne sont pas idéaux, d'autres ne sont pas si mauvais que ça.

Qu'est-ce qu'un silicone ?

Le silicone est un polymère ou oligomère inorganique obtenu par synthèse chimique du silicium (sable). Ce dernier est broyé et mélangé à du chlorure de méthylène pour former des polymères. 

Les silicones sont essentiellement des huiles artificielles. Ils se comportent comme des huiles, ce qui signifie qu'ils peuvent se fixer sur les cheveux et empêcher l'entrée et la perte d'humidité des cheveux. Pas de panique, toutes les huiles, y compris l'huile de ricin, l'huile de coco, l'huile d'olive, etc... se comportent de cette façon. Cependant, aucune de ces huiles ne peut bloquer totalement l'entrée ou la sortie d'eau, sinon vos cheveux ne seraient jamais humides.

Qu'est-ce qui rend les silicones différents des huiles naturelles dans ce cas ?

L'ancienne génération de silicones telle que le dimethicone a tendance à former un film solidement fixé sur la tige capillaire alors que les huiles naturelles, comme l'huile de coco, peuvent pénétrer la fibre capillaire et ne s'accrochent pas autant à la surface. La forte capacité du dimethicone à s'accrocher signifie qu'il va étouffer le cheveu et va finir par le fragiliser, l'abîmer ou le casser. Contrairement aux huiles naturelles, les silicones sont difficilement éliminables et peuvent, en s'accumulant, alourdir vos cheveux.

Pourquoi éviter les silicones ?

Après tout, ils aident au démêlage et à combattre les frisottis. Les silicones ne font que se déposer sur la fibre capillaire endommagée et l'enrober d'un film qui va colmater ses lésions, lisser sa cuticule et donc lui redonner un aspect sain et un toucher doux. 
Où est le mal, me direz-vous ?
Ce que l'on reproche au silicone est sa capacité à s'accumuler sur le cheveu au fil des applications, ce qui finit par l'alourdir, le rendre mou et terne. De plus, appliqués sur le cuir chevelu, les silicones peuvent gêner la pousse des cheveux et susciter des pellicules et racines grasses en bouchant les pores.
En effet, ces silicones qu'on appelle aussi "mauvais" silicones ne sont pas hydrosolubles et créent une barrière autour du cheveu. 

Heureusement, les "nouveaux" silicones ont des actifs qui les rendent solubles dans l'eau. Cela dit, même si vous décidez d'utiliser les mauvais silicones - après tout, s'ils fonctionnent sur vos cheveux, pourquoi ne pas faire avec - il existe des moyens d'éviter l'accumulation sur les cheveux.

Où les retrouve -t-on ?

Il y a plusieurs raisons pour utiliser à la fois les anciens et les nouveaux silicones :

Protecteur de chaleur : les sérums à base de silicones sont vraiment efficaces si vous utilisez de la chaleur. Ils offrent une bonne protection contre la chaleur mais aussi contre l'humidité, ce qui maintient votre coiffure plus longtemps. Cependant, pour les coiffures de tous les jours, ces sérums ne sont pas adaptés et donc à ne pas adopter.
Après-shampooing et Leave-in : Dans ce type de produit, les silicones, particulièrement ceux solubles dans l'eau, sont utilisés pour permettre aux cheveux de glisser lors du démêlage et donc d'éviter la production de nœuds et de fourches.
Shampooing : Les silicones dans les shampoings sont présents pour diminuer leur effet irritant et asséchant.

Comment reconnaître les silicones ?

D'abord, assurez-vous de lire soigneusement vos étiquettes de produits. Les silicones sont souvent les ingrédients avec des noms "barbares", mais ils sont faciles à repérer. Pour la plupart, les silicones ont des noms se terminant par -thicone, -thiconol, -silane ou -siloxane. A vous maintenant d'être attentives à ces ingrédients.

Silicones faciles à éliminer :
Amodimethicone & C11-15 Pareth 7 - Amodimethicone & Laureth-9 - Amodimethicone & Trideceth-12 - Amodimethicone & Cetrinomium Chloride - Dimethicone Copolyol - Lauryl Methicone Copolyol - Hydrolyzed wheat protein - tout silicone avec PEG comme préfixe

Silicones difficiles à éliminer :
Dimethicone - Dimethicone & Laureth-4 - Dimethicone & Laureth-23 - Amodimethicone - Amodimethicone & Isolaureth-6 - Amodimethicone & Octoxynol-4 - Dimethiconol & TEA - Phenyl Trimethicone - Cetearyl Methicone - Dimethiconol - Stearyl Dimethicone - Cyclopentasiloxane - Cyclomethicone

Comment se débarrasser des silicones ?

Procurez-vous un bon shampooing clarifiant et utilisez-le le plus souvent possible (au moins 1 fois par mois voire tous les 2 mois) pour éliminer le maximum de silicones sur vos cheveux. L'un des moyens d'éliminer les silicones est d'ajouter du bicarbonate de soude dans une base lavante. 
L'utilisation d'un shampooing contenant du cocamidopropylbetaine est parfois suffisante pour débarrasser les cheveux des silicones, donc si vous en utilisez souvent, traquer cet ingrédient dans vos soins. 
Si vous utilisez souvent des silicones et des shampooings clarifiants, pensez à toujours réaliser un soin profond. Les shampooings clarifiants dépouillent les cheveux de tout produit ainsi que des huiles naturelles. L'utilisation trop fréquente d'un shampooing clarifiant va donc assécher les cheveux et le cuir chevelu. 

Si vous avez l'habitude d'utiliser des silicones ou si tout simplement vous venez de remarquer qu'il y en avait dans vos produits capillaires, voilà les composants qui peuvent les éliminer :


SILICONES
DETERGENTS








NON
SOLUBLES
DANS L’EAU

Dimethicone
SLS*, SLES*,
cocamidopropyl betaine, cocobetaine,
ALS*, ALES*

Dimethiconol
SLS, SLES,
cocamidopropyl betaine, cocobetaine,
ALS, ALES

Phenyl Trimethicone
SLS, SLES,
cocamidopropyl betaine, cocobetaine,
ALS, ALES

Amodimethicone
SLS, SLES,
cocamidopropyl betaine, cocobetaine,
ALS, ALES
Cyclomethicone
Cocamidopropyl betaine, cocobetaine,
Autres tensio-actifs doux ou lavage à l’après-shampooing



SOLUBLES
 DANS L’EAU

PEG-modified dimethicone
Cocamidopropyl betaine, cocobetaine,
Autres tensio-actifs doux ou lavage à l’après-shampooing

Dimethicone copolyol
Cocamidopropyl betaine, cocobetaine,
Autres tensio-actifs doux ou lavage à l’après-shampooing
* SLS = sodium lauryl sulfate ; SLES = Sodium Laureth Sulfate; ALS = Ammonium Lauryl Sulfate ; ALES = Ammonium Laureth Sulfate 

Personnellement, je ne suis pas toujours à l'affût des compositions et même si j'essaye d'éviter le plus possible les produits desséchants je pense que certains me filent sous le nez. 
Les silicones peuvent être responsables de l'assèchement de vos cheveux et de votre cuir chevelu mais il se peut également que vous n'ayez remarqué aucun changement depuis leur utilisation. Tout simplement, parce que vous utilisez des détergents pour les éliminer ou qu'ils sont présents en faible quantité dans les soins que vous utilisez.
L'une des solutions pour ne plus traquer les silicones, est tout simplement d'utiliser des produits naturels car cela vous évitera les contraintes et les précautions liées à l'utilisation de silicones. Vous aurez moins de risques de vous tromper ou de causer des dommages à votre beau nuage de coton.

J'espère que cet article aura pu vous aider à y voir plus clair sur les silicones.

Source : Wikipedia - Curly Nikki - Naturally Curly - Black Girl with Long Hair

Vous aimerez peut-être

6 commentaires

  1. Coucou Marjolaine !
    Ton article est vraiment bien fait et archi complet !
    Tu me rappelles pourquoi j'ai décidé d'arrêter d'utiliser tous les shampooings à base de silicone... Dès que je vois "Dimethicone & Laureth-4" sur l'emballage d'un soin, mes poils se hérissent hahaha
    Sinon, j'aurais trop voulu avoir une poupée comme celle que tu as mis en Une de l'article lorsque j'étais enfant... :) hihi

    Kiss Kiss xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Moi aussi j'aurais adoré avoir une poupée comme celle-ci, je me suis d'ailleurs promis à moi-même que si j'avais une fille un jour elle en aurait une ^.^
      Bisous <3

      Supprimer
  2. Salut Marjolaine!
    Très bon article, tu me donnes envie de rester avec mes produits naturels. Je ne savais pas pour les nouveaux silicones, par contre! J'aime vraiment beaucoup! Merci ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Les produits naturels sont vraiment une bonne solution, je m'y remets d'ailleurs cette année sérieusement

      Supprimer