#RDVBAM Challenge : Le bonheur c'est...


Le bonheur est un état de satisfaction complète caractérisé par sa stabilité et sa durabilité. Il ne suffit pas de ressentir un bref contentement pour être heureux. Une joie intense n’est pas le bonheur. Un plaisir éphémère non plus. Le bonheur est un état global. L’homme heureux est comblé. Il vit une forme de plénitude. Sa situation est stable : elle présente un équilibre et seul un élément extérieur pourrait la modifier.
En tant qu’optimum de la vie humaine, le bonheur est universellement recherché. On le présente souvent comme le but le plus élevé de l’existence. Celui que tout homme cherche à atteindre, consciemment ou non. Être heureux est une expérience individuelle et humaine.
État stable et prolongé dans lequel on vit une insatisfaction totale, le malheur est l’opposé du bonheur. Il représente la situation fuite par chacun, que personne ne recherche volontairement.
Avec tout ça on pourrait se dire que le bonheur n'existe pas et basta ! Mais comme écrit plus haut c'est le but de la vie, on ne cherche que ça. Inconsciemment certes, mais on le cherche. Du coup, lorsque j'ai vu le thème de ce mois-ci, je me suis tout de suite souvenue des cours de philo et du fait qu'on était toujours à la recherche du bonheur. Mais il y a longtemps que je me dis que le mieux c'est de ne pas y penser mais de vivre chaque jour comme le dernier (si vous aussi vous chantez Corneille dans votre tête, ça va ! je me sens moins seule). Le bonheur ne se limite pas à un sourire de temps en temps. Sourire et rire ne sont pas synonymes de bonheur mais ils peuvent en être la manifestation.
Mais dans ce cas, vous me direz, à quoi ça sert le bonheur ? Pourquoi inventer un truc qu’on ne peut pas avoir ?
Ce à quoi je vous réponds : parce que si vous n’étiez pas en perpétuel quête du bonheur vous n’auriez pas de motivation, pas de but. Parce qu’en vrai qu’est-ce qu’on veut ? Réaliser nos projets, combler nos envies, nous accepter, nous sentir aimer, nous faire respecter, nous sentir libre, être riche, etc… Notre bonheur, ou plutôt notre vision du bonheur, ne se construit pas du jour au lendemain. On doit se battre, être patient et en vouloir… il faut en baver quoi !
Pour vivre heureux selon moi, le mieux est d’appliquer la maxime Carpe Diem. Il faut profiter et choyer toutes les petites joies que l'on peut avoir dans notre vie. Ne pas se mettre de pression inutile et profiter de l’instant présent. J'avoue que ce n'est pas toujours facile de l'appliquer mais ça reste une bonne alternative.
Il parait (et ça devrait devenir ma nouvelle philosophie) que "le bonheur n’est pas une affaire de questionnement et de quêtes inaccessibles, le bonheur se prend, il faut y croire et foncer vers lui." Donc fonçons les ami(e)s !
Commençons à faire un peu chaque jour des choses qui nous font plaisir, des choses qui contribuent à la vision que l’on se fait du bonheur, de notre bonheur.

Pour connaître la vision du bonheur de me copines du RDVBAM Challenge
Le bonheur, on ne le croise pas forcément par hasard sur son chemin, on peut le fabriquer de ses mains - Yasmina Khadra
Source : Dicophilo - Dico Citations 

Vous aimerez peut-être

0 commentaires